© 2016-2018 Azur Travel Mongolia LLC

  • White Facebook Icon
Please reload

Posts Récents

Les 10 plus beaux Temples et Monastères de Mongolie

July 20, 2018

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Les 10 plus beaux Temples et Monastères de Mongolie

July 20, 2018

 

La Mongolie est une terre de voyage et d'aventure par essence. La Mongolie est une destination incontournable lors d'un voyage en Asie. C'est un des derniers pays où la culture nomade est préservée et un pays riche de ses paysages naturels divers et variés.  Mais c'est également un pays riche de par son héritage bouddhiste présent à travers ses différents monastères et temples qui ont joué un rôle majeur dans développement et le rayonnement du Bouddhisme à travers l'Asie.

 

#1 Le Monastère d'Erdene Zuu

Le monastère d'Erdene Zuu, construit en 1585 par Abatai Sain Khan, est le plus ancien monastère bouddhiste de Mongolie. Il se situe dans l'aimag  de l'Ovorkhangai, aux abords de Karakorum, l'ancienne capitale de l'Empire Mongol de Gengis Khaan. Ce sanctuaire est protégé par un grand mur d'enceinte comptant 108 stupas, comme le nombre de perles qui composent un rosaire (mala) bouddhiste. Endommagé à la fin du 17ème siècle il fut restauré au mileu du 18ème siècle. C'est un des rares monastères en partie épargné durant la purge communiste organisé par Choybalsan. Le site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO

 

#2 Le Monastère de Gandantengchilen

 

 

Le Monastère de Gandantegchinlen, plus communément connu sous le nom de Gandan, est l'un des lieux incontournables lors d'une visite d'Oulan-Bator. Son nom d'origine tibétaine, signifie "la grande place de la joie complète".

Il renferme dans le temple principal Janraisig, une statue de Boudha de 26,5 mètres de haut sous sa forme bodhisattva Avalokiteshvara.  Le site contient plusieurs temples et permet d'apprécier les différents styles de temples boudhiste que l'on peut rencontrer en Mongolie : Mongol-Tibétain, Mongol-Chinois, Mongol ou Tibéto-Chinois. Il y a actuellement une centaine de moines qui officient dans le temple.

 

 

#3 Le Palais d'Hiver du Bogd Khan

 

 

Le palais d'hiver du Bodg Khan est un endroit principalement connu actuellement comme étant la dernière demeure du Bogd Khan et la seule de ses 4 résidences toujours présente.  Mais il faut noter que c'était aussi un lieu de culte comportant une multitude de temples de style chinois dans son enceinte. Le site fut construit entre 1893 et 1903. De nos jours c'est un musée où l'on peut découvrir une grande richesse d'artefacts du dernier empereur (Bogd Khan) de la Mongolie. Le site se situe dans le quartier de Zaisan à Oulan-Bator avant le pont traversant la rivière Tuul.

 

 

 

 

#4 Le Temple Choijin Lama

 

Le temple Choijin Lama, est un petit temple niché au coeur du quartier des affaires d'Oulan-Bator, derrière la tour Blue Sky et la place Sukhbaatar. Le temple fut édifié en 1908 en l'honneur du frère du Bogd Khan. Le complexe se compose de 6 temples.

Le temple était actif jusqu'en 1937 lorsque il fut fermé par le régime communiste C'est dorénavant un musée intimiste qui expose une collection intéressante de sculptures en papier-mâché, des masques ainsi que des représentations de l'enfer et de tortures infligés aux pécheurs. 

 

#5 Monastère Dashchoilin

 

 

Le monastère Dashchoilin  est un monastère méconnu à Oulan-Bator, et pourtant c'est le deuxième plus important pour son activité (100 moines) après celui de Gandan.

C'est un monastère intéressant par son architecture typiquement Mongol, les temples sont donc en forme de yourtes.  Le site fut fermé en 1939 et restauré seulement en 1990 à la chute du régime communiste.


Il est aussi connu pour être l'unique lieu où sont pratiqués certains rituels oubliés :  La danse des masques religieux Maitreya et Tsam chaque année. Actuellement une statue monumentale de Boudha dorée est en construction dans l'enceinte du temple.

 

#6 Monastère Dambadarjaa

 

Le monastère Dambadarjaa fait partie des monastère méconnus des étrangers qui visitent la Mongolie. Ce monastère situé au Nord-Est d'Oulan-Bator au cœur des quartiers des gers (Yourtes) et hashaa (maisons en briques) est pourtant le plus ancien d'Oulan-Bator. Il fut construit entre 1761 et 1765. Il y avait à l'origine 25 bâtiments mais il ne reste actuellement plus que 2 temples.  . Pendant la seconde guerre mondiale il a servi d’hôpital pour les prisonniers de guerre japonais. C'est un endroit qui mérite d'être visité

 

#7 Monastère Tövkhön

Le Monastère de Tövkhön se situe à une altitude de 2312 mètres, au sommet de la montagne sacrée Shireet Ulaan. Entouré de roches et de forêts de mélèzes, il domine la vallée de l’Orkhon. Le monastère fut construit en 1651 par le jeune Zanabazar alors âgé de 14 ans. Zanabazar, qui était un sculpteur doué, ainsi qu’un peintre et musicien, utilisa pendant plus de 30 ans le monastère, à l’origine appelé Bayasgalant Aglag Oron, « Pays de solitude heureuse », pour sa retraite personnelle. Une cellule lui était réservée dans laquelle il venait se recueillir. C’est dans cette petite cellule de pierre qu’il aurait composé l’alphabet Soyombo, ainsi que plusieurs de ses œuvres les plus célèbres

 

#8 Temple de Zayan Gegeen

C’est le moine Zayan Gegeen qui, en 1616, créa le monastère et le village (Tsetserleg) qui l’entoure au sud de la montagne Bulgan. Il se réincarna, dit-on, trois fois.​L’ancien temple de Zayan Gegeen a été restauré en 1951. Après avoir servi d’entrepôt sous le régime communiste, il a été transformé en musée ethnique. Il a donc cessé aujourd'hui toute activité religieuse. Fait de bois, de pierre, de briques bleues et de tuiles, son architecture s'inspire des styles tibétain, tibéto-mongol et sino-tibétain. Le premier étage du corps central est composé de trois temples renfermant le corps des trois Zayan Gegeen. Le site était composé de plusieurs temples et pouvait accueillir 1000 moines, voire 4000 pour certaines cérémonies religieuses. Deux ailes de style tibétain furent ajoutées au cours du XIXème siècle.

 

#9 Monastère d'Amarbayasgalant

 

Situé au nord de la Mongolie, près de la rivière Selenge dans la vallée d’Iven et au pied du mont Buren-Khaandans,  le monastère d’Amarbayasgalant est l'un des trois plus grands centres bouddhistes de l’école tibétaine des bonnets jaunes ou Gelugpa en Mongolie. Le monastère fut construit entre 1727 et 1737, c’est le seul monastère à avoir échappé totalement à la destruction par les communistes. Le monastère est principalement d'inspiration Chinoise avec quelques éléments  d'influence mongole et tibétaine dans son architecture ce qui en fait un sanctuaire majestueux.

 

#10 Monastère de Khamar

 

 

 

Le monastère de Khamar est situé près de la ville de Sainshand dans le Gobi Est

 

(Dornod Govi aimag). Ce monastère  fut construit en 1821 sur l’initiative de Danzan Rabjar, c'est l’un des centres les plus importants de l’école des bonnets rouges de la Mongolie. Il fut détruit lors des purges des années 1930. La reconstruction fut terminée en 2006.


C'est un lieux majeur du bouddhisme en Mongolie mais aussi pour tous les boudhistes. En effet ce lieux est un centre énergétique  et c'est la porte d'entrée du Shambala Nord (un royaume mythique dans le bouddhisme tibétain.
Les pèlerins s’allongent sur le sable du désert pour absorber l'énergie de la terre.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square